Le dernier Samouraï

La diffusion à la télévision du film "le dernier samouraï" permet d'évoquer un Rosièrois

Le détachement d'assistance technique

 

Comme souvent Hollywood utilise l’histoire pour la revoir à sa manière. En l’occurrence, il s’agit d’une épopée française, à laquelle a participé un enfant de Rosières.

 

En 1866, Napoléon III décide d’aider le Japon en lui fournissant une assistance technique à la formation de son armée. Il s’agit de lui faire adopter des techniques modernes en matière d’infanterie, artillerie et génie. Un détachement de 15 hommes, 5 Officiers et 10 Sous-Officiers est donc mis à disposition. Ils ne séjourneront qu’un an. Parmi les Officiers figure le Lieutenant Edouard, Augustin Messelot originaire de Rosières, instructeur pour l’infanterie.

Le lieutenant Messelot
Le lieutenant Messelot

Né à Rosières le 23 novembre 1841, fils de Marie, Catherine, Aimée Gadel et de Augustin, Mathieu Messelot, notaire dans la localité, il intègre Saint-Cyr dans la promotion « Céleste empire » 1860-1862.

A sa sortie d’école il sert dans les chasseurs à pied et participe à la campagne du Mexique où il se distingue ce qui lui vaut d’être choisi pour la mission au Japon.

Il meurt pour la France lors du conflit franco-prussien à Mars-la-Tour le 16 août 1870. Son nom est gravé sur le côté du monument aux morts.

Il est à noter que ce n’est pas lui qui sera le dernier samouraï mais un autre Officier, le Lieutenant Jules Brunet, accompagné de deux Sous-officiers. Leur aventure, vue par les américains, est trés romancée mais ravit les inconditionnel(les) de Tom Cruise.

Henri
A propos Henri 2 Articles
Henri a pour mission de nous raconter, au travers d’articles et photographies, l’histoire de notre beau village.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire