Bruno Robert : quand le bien-dormir est une raison d’être !

Il est tombé dans la vente à l'âge de 19 ans. Pour lui c'est plus qu'un travail, une passion. L'entreprise qu'il gère depuis une dizaine d'années, fournit de nombreux particuliers en literie à mémoire de forme....

Bruno Robert parle de ses produits avec conviction
L’entreprise est située au rez de chaussée de son domicile, le show-room expose tous les produits proposés

Depuis ses 19 ans, et pendant près de 20 ans, Bruno Robert a travaillé pour une grande maison d’édition, pris à temps plein par son travail. Il y a maintenant 8 ans, il a décidé de travailler pour lui, dans un secteur novateur, « qui fait du bien » : la literie à mémoire de forme. Pour ce faire, il a créé sa société « Sommeil en apesanteur« .

Ce cinquantenaire, rosiérois depuis 21 ans, souriant et dynamique, reçoit sa clientèle dans le showroom situé au rez-de-chaussée de son domicile situé rue Pasteur. Plusieurs lits sont installés : taille, confort, sommier classique ou électrique, avec surconfort de matelas ou pas, avec ou non oreiller thérapeutique…. Tout le panel proposé par Bruno est testable par le visiteur de la boutique. Il est le seul interlocuteur, de l’accueil, à la résolution des problématiques du client, à la livraison du matériel et au retrait de l’ancienne literie. « J’y tiens, pour un meilleur service au client ! Sans compter que la literie est 100 % française, fabriquée en Moselle et dans l’Aube. Elle est garantie 5 ans. »

Ce père de famille d’un grand adolescent n’a pas craint de se lancer dans l’aventure de la vente à domicile, sans intermédiaire, propose des literies accessibles à tous.

« je ne pourrais pas vendre un produit dans lequel je ne croirais pas. Je sais que la literie à mémoire de forme est la réponse à bien des douleurs physiques. »

Il reçoit chez lui tous les jours, même le week-end. Il suffit de prendre rendez-vous par téléphone que 03.83.18.40.90

Avatar
A propos Lysiane 6 Articles
Vous connaissez forcément Lysiane Hazotte et ses talents d'écriture puisqu'elle fut correspondante pour l'Est Républicain durant de nombreuses années. Aujourd'hui, elle continue l'aventure du journalisme avec Ros'hier. Elle aime raconter son village mais avant tout rencontrer ces habitants et partager de bons moments avec eux. Vous trouverez ci-dessous les articles qu'elle a déjà rédigés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire